Séminaire interne: « Les méthodes mixtes en éducation »

Comme en témoigne notamment l’inauguration du Journal for Mixed Methods Research en 2007, une troisième voie émerge depuis quelques années en sciences sociales : les méthodes mixtes, qui consistent à combiner l’utilisation de méthodes quantitatives et qualitatives dans une même recherche. On estime en effet que les méthodes mixtes sont épistémiquement plus performantes. Cependant, compte tenu de la panoplie de définitions et de typologies des méthodes mixtes, sommes-nous justifiés de penser que toutes les formes de méthodes mixtes sont aussi performantes les unes que les autres au plan épistémique ? Sinon, quelles sont les différences entre ces approches et comment évaluer la performance épistémique de chaque approche se réclamant d’être une méthode mixte ?

Ce séminaire interne se fera selon une formule brainstorm. Dans la première portion du séminaire, je vais présenter quelques éléments théoriques relatifs aux méthodes mixtes afin de poser les termes de la discussion. Dans la deuxième portion, je vais répondre aux questions des membres et je souhaite recevoir les suggestions des membres de la Chaire pour dégager des stratégies de recherche intéressantes pour répondre à la question posée.

Voici une ressource en ligne pour celles et ceux qui désirent s’informer sur le sujet avant la séance.

Ce contenu a été mis à jour le 28 octobre 2019 à 16 h 17 min.

Commentaires

Laisser un commentaire