Les banques centrales et la justice sociale

Résumé

Dans cet article, nous présentons deux arguments en faveur d’une attention accrue des banques centrales à l’égard des implications distributives des politiques monétaires. En mobilisant la doctrine du double effet, nous montrons que la responsabilité des banquiers centraux quant aux effets distributifs de leurs politiques monétaires non conventionnelles est engagée. De plus, étant donné que le levier traditionnel de la fiscalité fait face à de sérieuses difficultés aujourd’hui, l’appui des banques centrales pourrait être décisif pour la réduction des inégalités économiques. Nous évaluons ensuite les arguments théoriques et empiriques soulevés par les banquiers centraux contre cette proposition. Nous concluons que ces objections ne minent pas l’attrait d’une responsabilité des banques centrales en matière de distribution.

Ce contenu a été mis à jour le 9 juin 2020 à 18 h 11 min.