Tristan Rivard

Doctorat en philosophie et éthique appliquée à l'Université de Sherbrooke et à l'Université de Grenoble

Biographie

Tristan a obtenu une maîtrise en études politiques appliquées de l’Université de Sherbrooke et y poursuit maintenant une formation doctorale en philosophie. Au cours de ses études, il a développé un intérêt profond pour les transformations sociotechniques, la géopolitique ainsi que l’histoire civilisationnelle.

La thèse doctorale de Tristan porte sur les imaginaires techniques, en particulier les représentations de l’intelligence artificielle dans les productions discursives. À travers cette question, l’intelligence artificielle est étudiée dans des perspectives croisées issues de la philosophie de la technologie, de la sociologie des usages et de l’anthropologie culturelle.

Formation

  • En cours – Ph. D., Philosophie et éthique appliquée, co-tutelle Université de Sherbrooke et Université de Grenoble (débuté en 2019)
  • M. A., Études politiques appliquées incluant un cheminement en recherche, Université de Sherbrooke (2015-2018).
  • B.A., Études politiques appliquées incluant un cheminement en relations internationales, Université de Sherbrooke (2012-2015).

Publications

  • Tristan Rivard et Karine Prémont, « Chomsky et l’analyse des médias à la lumière de l’économie politique libérale », Hommage à Noam Chomsky – Penseur aux empreintes multiples, dirigé par Normand Baillargeon, 2018.
  • Prémont, Karine et Tristan Rivard. « Le virage conservateur des médias américains », Le Conservatisme à l’ère Trump, dirigé par Rafael Jacob et Julien Toureille, Presses de l’Université du Québec, 2017.
  • Rivard, Tristan. « Cybersocialité et économie politique des données personnelles : un survol des usages populaires, commerciaux et sécuritaires de la surveillance des données », Cyberespace et science politique : de la méthode au terrain, du virtuel au réel, dirigé par Hugo Loiseau et Elena Waldispuehl, Presses de l’Université du Québec, 2017.
  • Rivard, Tristan. « L’après-Snowden : quelles conséquences pour la stratégie de surveillance américaine? » Les Grands Dossiers de Diplomatie, n. 35, 2016, p. 71-73.

Financement

  • Financement de thèse doctorale de l’Université Grenoble-Alpes, Laboratoire Philosophie, Pratiques & Langages, 2018, 90 000 €.
  • Bourse doctorale du Fonds de recherche du Québec – Société et Culture (FRQSC), 2018, 84 000$.
  • Bourse de maîtrise du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), 2016, 17 500$.
  • Bourse institutionnelle de l’Université de Sherbrooke, 2015, 1 500$.

Distinctions académiques

  • Mentions d’excellence au palmarès facultaire (Faculté des lettres et sciences humaines, Université de Sherbrooke), 2013, 2014 et 2015.
  • Récipiendaire du prix Louis Balthazar, remis par la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques.

Ce contenu a été mis à jour le 1 mars 2019 à 12 h 35 min.