Maëlle Turbide

Doctorante en philosophie pratique à l'Université de Sherbrooke

Biographie

Après des études en journalisme, Maëlle a travaillé comme reporter pendant une dizaine d’années (à La Presse canadienne et au 98,5 FM). Voulant mieux comprendre les enjeux de société qu’elle était amenée à couvrir, elle a décidé de poursuivre ses études à la maîtrise en science politique. Son cheminement intellectuel l’a finalement conduit à la philosophie et au domaine plus pointu de l’épistémologie, qui s’est révélé être le point de rencontre de ses différents intérêts. Ayant toujours été profondément affectée par l’ignorance collective des expériences sociales des groupes marginalisés, ainsi que par la diffusion de faussetés dans l’espace public à cause de préjugés, les outils conceptuels de l’injustice épistémique lui ont permis de voir ces problèmes sous un nouveau jour. Ainsi, son parcours personnel l’a naturellement amenée à s’intéresser aux manières dont les pratiques journalistiques d’acquisition et de production de connaissance influencent la propagation ou le renversement d’injustices épistémiques.

Formation académique

  • Maîtrise en science politique, Université du Québec à Montréal, 2010.
    Mémoire co-dirigé par Alain-G. Gagnon et Martin Papillon :
    « La redéfinition des termes de la citoyenneté au Nord du Québec : le cas des Cris de la Baie James et des Inuit du Nunavik. »
  • Baccalauréat en journalisme, Université du Québec à Montréal, 2001.
    Spécialisation en histoire.

Financements

  • Bourse d’entrée au doctorat de la Chaire de recherche du Canada en épistémologie pratique (20 000$)
  • Bourse départementale d’entrée au doctorat en philosophie pratique et éthique appliquée (13 000$)

Ce contenu a été mis à jour le 19 mai 2021 à 12 h 49 min.