Philosophie dans et pour la société: développer des pratiques exemplaires d’engagement

Le symposium entier est maintenant sur Youtube!

 

Symposium à entrée libre dans le cadre du Congrès annuel de l’Association canadienne de philosophie (l’inscription au Congrès n’est pas obligatoire pour assister à cet événement)

Résumé

Dans le cadre de ce symposium bilingue, notre objectif est de réfléchir collectivement aux méthodes et aux meilleures pratiques pouvant permettre à la philosophie d’élargir son impact dans la société de manière positive. Les philosophes d’Amérique du Nord et de l’étranger sont de plus en plus actives et actifs à l’extérieur de leurs départements, servant à titre d’expert.e.s sur des comités d’éthique de la recherche, engendrant des réformes institutionnelles, colligeant des données sociologiques ou agissant à titre d’intellectuelles publiques ou d’intellectuels publics. Il manque néanmoins une compréhension partagée de l’éventail des méthodes, des cadres théoriques, et des infrastructures pratiques rendant l’engagement possible.

Au lieu de débattre de l’essence de la philosophie pratique, nos participant.e.s vont présenter leur propre recette pour produire des recherches philosophiques socialement pertinentes. Les présentations porteront sur des problèmes théoriques ou pratiques en lien avec différents engagements philosophiques à l’extérieur du département. De cette manière, la séance permettra de partager nos perspectives et de forger une collaboration en vue du bien public.

 

Organisateurs

Matthew Sample, Neuroéthique, Institut de recherches cliniques de Montréal

François Claveau, Université de Sherbrooke

 

Participants, participantes

  1. Françoise Baylis, Dalhousie University
  2. William-Jacomo Beauchemin, Exeko
  3. Valéry Giroux, Université de Montréal
  4. Alexandre Lavallée, PetalMD
  5. Alain Létourneau, Université de Sherbrooke
  6. Brooke Struck, Science-Metrix

 

Horaire 

  • [10min] Introduction (Co-organizers/co-organisateurs)
  • [45min] 3 presentations (15 minutes each/chacune)
    • Françoise Baylis (Dalhousie University), The roles and responsibilities of scholars in creating public debate: Challenging intuitive ethical considerations
    • Alexandre Lavallée (PetalMD), Comment et pourquoi faire le marketing de la philosophie?
    • Valéry Giroux (Université de Montréal), L’engagement antispéciste des chercheurs.ses en éthique animale

——[15min] Break——

  • [45min] 3 presentations (15 minutes each/chacune)
    • William-Jacomo Beauchemin (Exeko), La médiation intellectuelle : une pratique de la philosophie et un outil d’action sociale
    • Alain Létourneau (Université de Sherbrooke), Un engagement en gouvernance de l’adaptation aux changements climatiques
    • Brooke Struck (Science-Metrix), Embodied concepts: how philosophical analysis can guide institutional reform

——[15min] Break——

  • [70min] Discussion – including/incluant:
    • What schools, theories and methods in philosophy are especially amenable to engagement? / Quelles écoles, théories et méthodes en philosopĥie sont particulièrement adaptées à l’engagement social?
    • How do we measure our impact? What does success look like? How can we be confident that we don’t do harm? / Comment mesurons-nous notre impact ou notre succès? Pouvons-nous être confiant.e.s de ne pas faire du tort?
    • What is our position vis-a-vis non-philosophers? Does the philosophical ethos determine a specific role for ourselves in society? Does expertise imply authority or are we better understood as facilitators/representatives? / Quelle est notre relation avec les non philosophes? Est-ce que l’ethos des  philosophes nous donne un rôle spécifique dans la société? Avons-nous une expertise, une autorité ou avons-nous une fonction différente?
    • What practical infrastructure is required for engagement? / Quelles infrastructures pratiques sont nécessaire pour l’engagement?

[10min] Conclusion (Co-organizers/co-organisateurs)

 

Ce contenu a été mis à jour le 4 juillet 2018 à 16 h 30 min.

Commentaires

Laisser un commentaire