Occasion de financement: maîtrise sur l’épistémologie de l’« humanitaire numérique »

Dans le contexte de son projet de recherche sur l’épistémologie de l’urgence humanitaire et en collaboration avec Médecins Sans Frontières (MSF), la Chaire de recherche du Canada en épistémologie pratique est à la recherche d’un.e candidat.e à la maîtrise en philosophie pour mener à bien un projet de mémoire sur la dimension épistémique du virage numérique dans le travail humanitaire d’urgence.

La candidate ou le candidat bénéficiera d’un financement sous forme d’assistanat de recherche à la Chaire pour la première phase de sa maîtrise (la portion cours). Pour la phase de recherche, le financement viendra de MSF et de Mitacs. L’entièreté de la maîtrise sera donc financée.

Les étudiant.e.s intéressé.e.s par cette offre sont invité.e.s à contacter François Claveau <Francois.Claveau@USherbrooke.ca>.

Description du projet de recherche

Le contexte d’urgence humanitaire, caractérisé par la multitude de sources d’information rencontrées et par la nécessité d’une prise de décision rapide, ne favorise pas l’accès à de l’information fiable, pourtant essentielle au travailleur humanitaire. Ainsi, comment un acteur humanitaire doit-il orienter son action de collecte de l’information alors que parfois les sources divergent, voire s’opposent, et que le temps est compté?

Traditionnellement, l’information est obtenue grâce aux travailleurs humanitaires se rendant sur les lieux de la catastrophe afin d’y mener une première évaluation d’urgence. Parallèlement à cela émergent de nouvelles pratiques quant à la collecte et au traitement de l’information par lesquelles les acteurs font un usage de plus en plus important des technologies de l’information (par ex. : intelligence artificielle, production participative, blockchain, etc.).

En plus des nombreux défis liés à l’éthique (voir par exemple Hunt et al. 2016), ces changements soulèvent de nombreuses questions épistémiques. Malheureusement, ces dernières sont peu traitées jusqu’à maintenant. C’est pourquoi l’organisation humanitaire Médecins Sans Frontières et la Chaire de recherche du Canada en épistémologie pratique s’associent afin de travailler à mieux comprendre ces enjeux.

Les objectifs généraux de ce projet de recherche sont :

  1. À partir de cas concrets, identifier les forces et faiblesses épistémiques des approches classique et numérique quant à la collecte et au traitement de l’information en urgence;
  2. Poser les bases d’une réflexion sur la manière d’améliorer la collecte et le traitement de l’information utile à la défense de la dignité humaine lors d’une urgence humanitaire.

Pour d’autres occasions de financement en philosophie à l’Université de Sherbrooke, voir ici.

Ce contenu a été mis à jour le 15 février 2018 à 12 h 50 min.

Commentaires

Laisser un commentaire